Les « hedge funds » en Bourse, pourquoi faire???

Chronique

Les "hedge funds" en Bourse,

par Marc Roche

LE MONDE | 15.01.07 | 13h46  •  Mis à jour le 15.01.07 | 13h46
LONDRES CORRESPONDANT

a
Fontaine en aurait tiré une fable. Après un demi-siècle de travail et
d’angoisse pour rester au royaume des ombres, voilà que les hedge funds,
les fonds spéculatifs, se prennent pour des pierres précieuses
désireuses de briller. D’entrer en Bourse, plus exactement, à en croire
l’intention exprimée par trois de ces enseignes financières de
s’inscrire à la cote du London Stock Exchange ou d’Euronext dans le
courant de 2007.

<A TARGET="_blank"
HREF="http://ad.fr.doubleclick.net/click%3Bh=v8/34db/17/be/%2a/r%3B65796339%3B0-0%3B0%3B15290187%3B4307-300/250%3B19524179/19542073/1%3B%3B%7Esscs%3D%3fhttp://pubs.lemonde.fr/RealMedia/ads/click_lx.ads/ANALYSES-LEMONDE/index_analyses/exclu/sponsor/17720207/Middle1/OasDefault/lm_ing_direct_rg01_m1/rg300.html/35323763326233613434346238343130?http://www.ingdirect.fr/general?KEYWORD=EPARGNE_ORANGE&ENTRY=monde&MEDIA=5517;ord=17720207creaid2=!"><IMG
SRC="http://m.fr.2mdn.net/1050234/300x250_LEO_Janv_211206.gif"
WIDTH=300 HEIGHT=250 BORDER=0 alt="Cliquez ici !"></A>
Cliquez ici !


Cliquez ici !

Brevan Howard Asset Management, Polygon
Investment Partners et Polar Capital Partners justifient leur décision
par la nécessité de stabiliser leur capital à long terme. A les
écouter, l’incertitude sur l’ampleur des retraits d’actifs à chaque
échéance, trimestrielle ou annuelle, freine leurs ambitions. Une fois
le fonds coté en Bourse, l’épargnant pourra retirer ses billes en
vendant les titres du hedge fund ou accroître son portefeuille
en achetant des actions. Ainsi, leurs stratégies très complexes ne
seront plus perturbées par les entrées et sorties de clientèle. Cette
marge de manoeuvre accrue doit permettre aux gérants de fonds de
développer des stratégies à long terme.

Autre avantage de la
cotation, la transparence qu’elle implique ne peut que calmer les
appréhensions des gendarmes des marchés. Ces derniers s’inquiètent des
dangers inhérents à ces produits financiers à haut rendement et à haut
risque. Les difficultés, en 2006, du fonds Amaranth, qui avait perdu 65
% de son capital en deux semaines, ont rappelé les écueils guettant les
hedge funds, qui investissent une somme parfois plus importante que le capital de départ.

Enfin,
un tel statut rassure les investisseurs institutionnels, en particulier
les fonds de pension qui gèrent l’argent des futurs retraités attirés
depuis quelques années par ces structures offrant une alternative à la
gestion traditionnelle.

Reste que, du côté de St James’s Square, le coeur de l’industrie londonienne des hedge funds,
cet engouement pour la Bourse est loin de faire l’unanimité. Aux yeux
des opérateurs traditionnels, l’essor de ces placements sophistiqués à
vocation spéculative, cherchant à tirer parti des anomalies des marchés
financiers, réclame le culte du secret. Les "anti" insistent, disant
s’adresser à une clientèle avertie : richissimes particuliers ou
professionnels disposant de plusieurs dizaines de millions de livres
sous gestion. La paperasse causée par l’inscription à la cote ne peut
que handicaper la nécessaire souplesse d’intervention, disent-ils.

D’un
côté, les partisans de la Bourse, qui espèrent ainsi attirer les grands
investisseurs. De l’autre, les supporteurs du statu quo poursuivant une
stratégie de niche destinée surtout à une clientèle plus joueuse de ses
deniers. En fait, ce choix met en évidence l’évolution duale d’une
industrie devenue économiquement majeure.

Marc Roche
Article paru dans l’édition du 16.01.07

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s