Cameroun: quelles peuvent être la légitimité et la crédibilité des « conseils de Paul BIYA »???

Si la présence à la direction exécutive de l’Oibt de
monsieur Emmanuel Ze Meka, "grâce au soutien de Paul BIYA", peut
sensibiliser ce dernier sur l’occupation et l’exploitation anachiques
de nos forêts tropicales par des entreprises forestières détenues par
les membres de sa grande "famille présidentielle"… tous les
villageois du Sud et de l’Est du Cameroun devraient une fière chandelle
au nouveau directeur exécutif de l’Organisation internationale des bois
tropicaux.

Et personne ne
constestera alors la légitimité, voire la crédibilité des "conseils recueillis
auprès de Paul BIYA" par monsieur Emmanuel Ze Meka, lors de l’audience officielle du 19 Juillet 2007
au palais de l’Unité.

Je vous remercie

Vendredi 20 Juillet 2007

Emmanuel Ze Meka reçu au palais de l’Unité

MONDA BAKOA
Cameroon-Tribune [20/07/2007]

Le
directeur exécutif de l’Organisation internationale des bois tropicaux
est venu signifier sa gratitude au chef de l’Etat, après son élection à
la tête de cette institution.

Elu directeur exécutif de
l’Organisation internationale des Bois tropicaux (Oibt), le 12 mai
2007, notre compatriote Emmanuel Ze Meka a été reçu, dans la mi-journée
d’hier, en audience par le président Paul Biya. Cette rencontre a donné
l’occasion à l’heureux promu de remercier le président de la République
de l’avoir soutenu pour son élection. A sa sortie du palais de l’Unité,
Emmanuel Ze Meka a, en effet déclaré que grâce à l’implication du chef
de l’Etat, bon nombre de pays amis se sont rangés derrière sa
candidature, favorisant ainsi son élection. Cette audience se
présentait également pour Emmanuel Ze Meka, comme une opportunité pour
recueillir des conseils auprès du président Paul Biya.

Comme
pays membre de l’Organisation Internationale des bois tropicaux, le
Cameroun qui à ce jour a bénéficié de cette institution des
financements, sous forme de dons, à hauteur de dix millions de dollars
US (environ 5 milliards de Fcfa), pourra en attendre une assistance
plus accrue, selon son directeur exécutif.

Créée en 1986, sous
les auspices de l’Organisation des Nations Unies, l’Oibt promeut une
gestion, une exploitation et une commercialisation durables des
ressources des forêts tropicales. A ce titre, l’Oibt assiste et
conseille notamment les Etats en matière de politiques forestières. Ses
59 membres regroupent environ 80% des forêts tropicales du monde et
sont à la source de 90% du commerce mondial des bois tropicaux.

La
naissance de l’Oibt est le résultat d’une prise de conscience à
l’échelle mondiale du sort des forêts tropicales. A cause du rythme que
prenait la déforestation dans de nombreux pays tropicaux, il a fallu
élaborer et mettre en œuvre des politiques permettant aux pays qui les
hébergent de les exploiter, sans pour autant compromettre l’avenir de
ce capital végétal qui constitue, du reste, le poumon de la planète.
Ainsi naissait la notion de gestion durable de la forêt tropicale.

Ingénieur
des eaux et forêts, Emmanuel Ze Meka, à 56 ans, est arrivé au sommet de
la hiérarchie de l’Oibt, après y avoir travaillé pendant quinze ans.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s