Exhiber une lettre ou reserver un accueil présidentiel ne changent rien à l’indignation africaine, Monsieur Sarkozy

Exhiber une lettre de Thabo Mbeki ou reserver un accueil présidentiel à Nelson Mandela ne peuvent exonérer le nouveau locataire de l’Elysée et la France de l’obligation morale et diplomatique de présenter des excuses officielles à ce continent, l’Afrique, dont les propos injurieux de Monsieur Sarkozy sur "L’homme Africain" à l’université Cheick Anta Diop de Dakar, ont profondément indigné.

Il appartient désormais aux africain(e)s, dans la diaspora comme sur le continent, de comprendre qu’à l’égard de cette France néo-conservatrice, leurs droits civils et politiques doivent faire l’objet d’une revendication permanente, au besoin d’une reconquête devant les instances juridictionnelles compétentes.

Rien ne peut être concédé à un pays, à des entreprises, voire à des individus  qui dénient d’office à leurs semblables la même condition juridique, sur la base de considérations raciales, ethniques, voire géographiques.

Je vous remercie

AFRIQUE DU SUD

Nicolas Sarkozy a reçu
Nelson Mandela à l’Elysée

Le
président a offert au leader de la lutte contre l’apartheid des photos
originales prises en 1952 lors de la première campagne de désobéissance
civile.

(c) Reuters

Le
président français Nicolas Sarkozy a reçu, mardi 5 septembre au soir,
Nelson Mandela et son épouse Graça pour un dîner privé à l’Elysée, en
honneur du héros de la lutte contre l’apartheid.

Le Premier ministre François Fillon, le ministre des Affaires
étrangères Bernard Kouchner, l’ancien ministre socialiste Jack Lang,
l’homme d’affaires Vincent Bolloré, le publicitaire Jacques Séguéla et
les secrétaires d’Etat Rama Yade (Affaires étrangères) et Jean-Marie
Bockel (Coopération) ont été invités à dîner avec l’ancien président
sud-africain.

Accueilli comme un chef d’Etat

Nicolas Sarkozy a remis à Nelson Mandela une série de photos de Jürgen
Schadeberg sur la première campagne de désobéissance civile des noirs
en Afrique du Sud, conduite par Nelson Mandela en 1952, selon l’Elysée.

L’ancien président sud-africain a dédicacé à Nicolas Sarkozy une photo
le montrant lors d’une visite dans son ancienne prison quelques années
après sa libération en 1990. Nelson Mandela est en visite privée pour
trois jours à Paris. Nicolas Sarkozy l’a accueilli lundi à son arrivée
à l’aéroport d’Orly dans un protocole digne d’une visite d’Etat. (AP)

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s