Henri, ils ont bien de la chance…ceux que tu fais rire là-haut!!!

car nous sommes bien désemparés ici-bas, avec tous ces rigolos qui tirent la tronche à longueur de discours et de journée… qui ne connaîtront vraisemblablement jamais le bonheur des choses simples, de l’amour de l’autre, des autres… celui ou ceux qui ne nous ressemble(nt) pas nécessairement , mais dont ton humour et ton rire nous a parfois rapproché…du moins donné l’illusion que nous étions entre-égaux.

Là résidait certainement ton immense talent.

Salut l’Artiste!!!!

L’ultime révérence d’Henri Salvador

(lefigaro.fr)13/02/2008 |

.

Le chanteur (ici en 2002) avait tiré sa révérence lors d'ultime concert pour ses 60 ans de carrière au Palais des Congrès le 21 décembre.
Le
chanteur (ici en 2002) avait tiré sa révérence lors d’ultime concert
pour ses 60 ans de carrière au Palais des Congrès le 21 décembre.

Crédits photo : Frederic LE LAN/REA

Le célèbre interprète de «Zorro est arrivé» et d’ «Une chanson douce» est décédé mercredi matin à l’âge de 90 ans.

Le
chanteur français Henri Salvador, considéré comme un monument de la
chanson française et guitariste de jazz reconnu, est décédé mercredi
matin à l’âge de 90 ans d’une rupture d’anévrisme, a annoncé sa maison
de disques.

Il avait composé et interprété d’innombrables succès populaires tels que «Syracuse», «Une chanson douce», «Zorro est arrivé», «Le lion est mort ce soir», «Faut rigoler», «Juanita Banana», «Le Travail, c’est la santé».


le 18 juillet 1917 à Cayenne (Guyane), il avait fait ses adieux à la
scène au Palais des Congrès à Paris en décembre 2007, au terme d’une
carrière d’une longévité et d’un éclectisme exceptionnels.

Formé
à l’école des grands musiciens noirs américains et de Django Reinhardt,
c’était un guitariste accompli mais aussi un artiste multiple: «J’ai
fait du jazz, des sketches, des chansons drôles, des comptines, du
music-hall, de la télévision», aimait-il répéter.

Avec Boris
Vian, il avait introduit le rock en France (»Rock Hoquet», 1957) et
composé quelques perles dont «Rock and roll mops» et «Le blues du
dentiste».

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s