« J.O. – Triple saut: Françoise Mbango en or ! »BRAVO…

Sans aucune polémique, il est curieux de constater qu’un
Pays aussi mal doté en infrastructures et politiques sportives comme
le Cameroun, réussisse malgré cela, à empocher consécutivement
des titres olympiques. A croire qu’il y existe un réel vivier qui ne
demande qu’à éclore…

L’on en vient à croire, peut-être naïvement, qu’il
vaudra laisser la haute main de l’encadrement et certainement des
instances de décision aux sportifs eux-mêmes. Car le Cameroun
prouve, grâce à Françoise Mbango, aux loinceaux, au vice-champion
olympique en haltérophilie (naturalisé français)…qu’il pourrait
rivaliser avec les plus grandes nations du monde, s’il s’en donnait
véritablement les moyens.

Tirons donc (enfin) la leçon qui s’impose: accordons aux
sportifs et à tous les camerounais méritants toute la
reconnaissance, la respectabilité et les moyens qui leur sont dûs.

Je vous remercie


J.O. – Triple saut: Françoise Mbango en or !

YAOUNDE – 17 AOUT 2008
© Jean-Bruno TAGNE, Cameroon-Info.Net

Après
son sacre d’Athènes en 2004, la Camerounaise est rentrée dans
l’histoire comme étant la première femme à remporter deux fois de suite
une médaille d’or olympique au triple saut.
 


Françoise
Mbango a conservé son titre de championne olympique du triple saut
dimanche à Beijing. Elle a réalisé un saut de 15m39, soit 9cm de plus
que sa performance de 2004 lorsqu’elle offrait au Cameroun sa deuxième
médaille d’or de l’histoire des JO. Dès le deuxième essai, Françoise
Mbango a largement dominé ses adversaires. Avec un bon de 15m39, la
Camerounaise, championne olympique en titre a affiché ses ambitions.

Jusqu’à la fin de l’épreuve, ses concurrents vont rester très loin
de sa performance. Son éternelle rivale, la Russe Tatyana Lebedeva va
finir l’épreuve à 15m32 alors que la Grecque Devetsi a réalisé un bond
de 15m23.


Après son sacre à Athène où elle avait obtenu la médaille d’or du
triple saut avec un bond de 15m30, Françoise Mbango avait quelque peu
disparu des sautoirs. Elle va même subir les foudres de la Fédération
camerounaise d’athlétisme qui la suspend pour indiscipline. Femme de
caractère, Mbango tente un bras de fer qui lui est défavorable et c’est
seulement après de nombreuses tractations qu’elle est réhabilitée.

Le retour est époustouflant ce 12 avril 2008. Après trois ans
d’absence et une maternité, Mbango réussit un bond de 14m50, synonyme
de minima pour les JO de Beijing. Le saut est annulé par sa Fédération
qui exige d’elle des excuses pour avoir séché les Jeux africains en
2007. Toujours aussi déterminée, Françoise Mbango revient aux devants
de la scène lors des championnats d’Afrique d’athlétisme en Ethiopie où
la Camerounaise confirme sa grande forme en remportant la médaille d’or
du triple saut avec une performance de 14m76.


A partir de là, Françoise Mbango commence une préparation au cours
de laquelle ses performances vont crescendo au fur et à mesure
qu’approchent les JO. Bordeaux (14m93), Barcelone (14m95), Albi
(14m82). Mbango peut alors envisager son départ pour Pékin avec
sérénité, non sans être passée par Yaoundé où elle a des revendications
: que le reste de l’argent qui lui avait été promis pour sa préparation
aux JO lui soit remis, que sa petite soeur qu’elle présente comme étant
son entraîneur fasse partie de la délégation camerounaise, tout comme
son marie et que sa prime olympique de 2004 lui soit reversée par le
comité national olympique.


Aidée par Roger Milla, Françoise Mbango est reçue par le directeur
du Cabinet civil de la présidence de la République qui instruit le
ministre des Sports de satisfaire aux desiderata de la championne
olympique. Le ministre s’exécute et Françoise Mbango promet de faire
flotter le vert-rouge-jaune camerounais à Beijing. Elle l’a fait ! et
rentre dans la légende comme étant la première femme à avoir obtenu
deux fois de suite une médaille d’or olympique au triple saut.


Fiche personnelle

Françoise Mbango

Né lé 14 avril 1976 à Yaoundé

– Médaille d’or aux jeux olympiques 2008 avec 15m39

– Médaille d’or aux Jeux Olympiques 2004 à Athènes avec 15,30 m

– Médaille d’argent aux Championnats du monde d’athlétisme 2003 de Paris

Saint-Denis

– Médaille d’argent aux Championnats du monde d’athlétisme 2001 à Edmonton

– Médaille d’argent aux jeux du Commonwealth 1998 à Kuala Lumpur

– Médaille d’argent aux jeux du Commonwealth 2002 à Manchester

– Médaille d’or aux championnats africains d’athlétisme en 2008 à Addis Abébba

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s