« Près d’un siècle de prison pour Charles Taylor Junior  » , un heureux présage???

Tandis que l'ancien président libérien Charles Taylor (photo) est jugé à La Haye pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, son fils Chukie a été reconnu coupable d'actes de torture par un tribunal américain de Miami.(Photo : AFP)

Si
cette décision de la cour fédérale de Miami pouvait être un heureux
présage pour nombre de juridictions en Europe, où résident notamment en
toute impunité les épouses, filles et fils des tyrans africains,
souvent complices et auteurs de "crimes ou disparitions non élucidés"
dans les "démocratures" africaines…Alors elle sonnerait véritablement
la fin de la criminalité institutionnalisée dans les cercles de pouvoir
en Afrique francophone aussi.


L’on aura au moins honoré la mémoire des victimes…

Qui vivra verra!!!

Libéria: le fils de Charles Taylor condamné à 97 ans de prison aux Etats-Unis

Click to jump to 'AFP'LE 10 JANVIER 2009
© Juan CASTRO OLIVEIRA, AFP

Le
fils de l’ex-dictateur du Liberia Charles Taylor a été condamné
vendredi par une cour fédérale américaine à 97 ans de prison, pour
tortures et assassinats commis dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.
 

Charles
McArthur Emmanuel Taylor, plus connu sous le nom de "Chuckie" Taylor,
31 ans, qui est né aux Etats-Unis et possède la nationalité américaine,
avait été reconnu coupable le 30 octobre de complot en vue d’assassinat
et de tortures entre avril 1999 et juillet 2003.

Vendredi, la juge fédérale Cecilia Altonaga a estimé que rien ne
justifiait une peine réduite, comme le réclamait la défense, estimant
que "1.164 mois de prison (97 ans) est une peine adéquate" pour des
crimes "comme la torture, condamnée par tous".

"

Il est difficile d’imaginer quelque chose de plus grave contre la
dignité et la vie des êtres humains", a-t-elle ajouté. Elle n’a pas
suivi les requêtes de la défense, qui considérait qu’une peine de 20
ans serait adaptée, compte-tenu du jeune âge de "Chuckie", 22 ans,
quand il avait commencé à travailler pour son père en période de guerre
civile.

Menotté et vêtu d’une combinaison marron de prisonnier, "Chuckie",
la barbe longue et les deux bras tatoués, est apparu avant le prononcé
de la peine devant la cour fédérale de Miami (Floride, sud-est).

"Pardon à mes frères pour ce qui s’est passé pendant les 14 ans de
guerre au Liberia (…), j’honorerai mes obligations quelles qu’elles
soient", a-t-il déclaré.

Dans une conversation téléphonique à l’AFP, la mère de "Chuckie",
Yolanda Emmanuel, a indiqué qu’il ferait appel dans les prochains
jours, estimant que le procès de son fils n’avait "pas été juste".

"Il est très injuste que mon fils paye pour tous les crimes commis
au Liberia", a-t-elle dit depuis Orlando (Floride), ajoutant: "les
personnes qui ont vraiment tué des gens au Liberia sont libres".

Lorsque Charles Taylor dirigeait le pays entre 1997 et 2003,
"Chuckie" était à la tête de l’Unité anti-terroriste (ATU), un service
de police redouté pour ses nombreuses exactions.

Le dossier d’accusation décrivait en détail plusieurs cas de
torture et de meurtres qu’il aurait dirigés ou ordonnés entre avril
1999 et juillet 2003. Y figurent notamment le cas d’une victime placée
nue dans une fosse et recouverte de fourmis à la piqûre
particulièrement douloureuse, ou encore des tortures au moyen de chocs
électriques, d’eau bouillante ou d’un fer à repasser.

Charles Taylor Junior est également accusé d’avoir abattu
sommairement des personnes arrêtées à un barrage routier, d’en avoir
poignardé d’autres avec une baïonnette ou encore d’avoir brûlé vives
ses victimes.

Les Etats-Unis ont pu le poursuivre, le juger et le condamner grâce
à une loi fédérale votée en 1994 qui les autorise à juger les faits de
tortures commis par des citoyens américains à l’étranger. C’est la
première fois que cette loi était utilisée.

Le gouvernement américain avait réclamé 147 ans de prison, en
rappelant que "beaucoup de regards sont braqués sur cette affaire" et
que cette condamnation allait servir d’exemple à ceux qui perpétuent
actuellement des actes de torture.

"Chuckie" avait été arrêté en mars 2006, alors qu’il tentait
d’entrer aux Etats-Unis depuis Trinidad. Il avait d’abord été inculpé
de fraude au passeport, avant d’êre poursuivi pour torture.

Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) juge actuellement
Charles Taylor père pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité
pendant la guerre civile qui a déchiré ce pays de 1991 à 2001, faisant
120.000 morts. Le procès a été délocalisé à La Haye pour des raisons de
sécurité.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s