Une question ancienne qui aurait dû ne plus se poser en 2010: peut-on être riche, et de Gauche?

Quelle
morale ou idéologie totalitaire interdirait donc à un Homme, parce
qu’il serait de Gauche ou de Droite, de s’enrichir à la force de son
travail ou de son intelligence? Et inversement, quel dogme interdirait à
un Homme supposé riche, de pouvoir se revendiquer de Gauche ou de
Droite? Cela irait à l’encontre même de la démocratie pluraliste.


 

Cependant
dans l’affaire dite «Bettencourt-Woerth», il semblerait qu’une large
partie de l’opinion publique française et internationale s’insurge
d’abord contre le règne de l’argent-roi et facile, des privilèges, des
passe-droits, des connivences d’intérêts…qui n’épargnent malheureusement
aucune famille politique en France, du fait même de cette consanguinité
(financière) entre les élites politiques de tous bords et les grandes
fortunes.


Et quand on ajoute à cela:



une culture économique (faussement libérale), essentiellement rentière
et patrimoniale, qui permet à une vieille aristocratie économique de ne
pas investir dans le bien commun (fondations pour la recherche,
l’éducation, les oeuvres caritatives, les équipements collectifs par
exemple)…, comparativement aux autres classes sociales.. A cet égard Ted
Turner, Bill GATES, Warren BUFFET ou Georges SOROS sont véritablement
des extra-terrestres pour le commun des membres du MEDEF.



son opposition féroce à toute contribution sociale ou fiscale, sur des
motifs divers et fallacieux…telle que la fuite (programmée) des grandes
fortunes à l’étranger.


Le
triptyque argent-politique-grandes fortunes devient inévitablement
suspicieux et intenable dans un pays où, faut-il le rappeler,
l’ascenseur social reste désespérément bloqué au même étage des nantis
depuis des années, malgré les bouleversements socio-culturels accentués
par la mondialisation.


La
France se réveille de la sorte en Juillet 2010 avec une élite politique
et économique en retard de plusieurs années sur ses homologues des
autres grandes démocraties occidentales. Et c’est précisément cet
anachronisme bien français qui coince désormais avec l’évolution réelle
de sa population: plus ouverte sur le monde et plus que jamais exigeante
sur les valeurs de la république (Liberté, Égalité, Fraternité).


Merci


Joël Didier Engo

 

Un homme de gauche peut-il être riche? Par AQUILINO MORELLE professeur associé à Paris-I et à Sciences-Po, ancien conseiller de Lionel Jospin.

http://www.liberation.fr/politiques/0101648394-un-homme-de-gauche-peut-il-etre-riche

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s