Le Cameroun comme un navire désespérément en perdition…

Le Cameroun est le seul pays au monde où les citoyens ne savent pas où est passé leur président*, sans que ce dernier ne ressente la nécessité de s’en expliquer; tout au moins d’informer ses concitoyens sur les raisons de ses interminables séjours à l’étranger…

Biya Paul:Camer.be

Il n’empêche, des griots se recrutent encore dans les rangs de son parti-État (RDPC) et ses satellites, pour vanter les mérites d’un régime d’essence répressive, donc son monarque vacancier, aux abonnés absents et défaillants sur tous les défis socio-économiques qui se sont posés au Monde en développement et au Cameroun durant le quart de siècle qu’ils ont été au gouvernail.

En guise de comparaison (qui n’est pas forcément raison), il y a une trentaine d’années le Cameroun avait presque le même produit national brut (PNB) que la Corée du Sud, où va s’ouvrir le sommet du G20 jeudi 11 octobre 2010. Il ne faudrait pas des trésors d’imagination pour réaliser que c’est l’inertie chronique qui a triomphé au Cameroun, pendant qu’en Corée du Sud le travail et la création de richesses ont été la Mère des batailles.

Certaines belles âmes viendront toujours nous expliquer que c’est essentiellement la faute à un supposé déterminisme génétique, voire à un certain néo-colonialisme persistant…si l’Homme Camerounais n’a pas su ou pu faire aussi bien que le Coréen du Sud sur l’indice de développement humain!

Mais comment imaginer cela aujourd’hui? quand on sait que l’ingénierie et la construction navale sur lesquelles s’est par exemple battis le modèle coréen, ont précisément été sabordées au Cameroun par les proches du dictateur Paul BIYA, sur fond de guerres intestines et fratricides systématiquement menées contre toute forme d’intelligence, de génie humain (lire billet sur «Corruption endémique au Cameroun, le Lampiste… nomme Zacchaëus Forjindam»).

À l’évidence l’obscurantisme politique est le pire ennemi de l’Homme Africain. Le Cameroun de Paul BIYA en fournit la démonstration patente.

Je vous remercie

Joël Didier ENGO

Douala : L’auteur de L’Antécode Biya incarcéré à la prison de New-Bell

Bertrand Téyou a été entendu mercredi dernier par le procureur de la République, qui le poursuit pour diffamation à l’égard de la première dame, Chantal Biya.

http://www.quotidienlejour.com/index.php?option=com_content&view=article&id=4336:douala–lauteur-de-lantecode-biya-incarcere-a-la-prison-de-new-bell&catid=75:actualites&Itemid=142

*

Citoyenneté: Paul Biya est-il encore Camerounais ?
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s