Paul BIYA, cet autre dictateur comblé par la même France officielle et silencieuse!

Au moment où vient de s’effondrer la citadelle BEN ALI en Tunisie, rappelons à la même France officielle et silencieuse ses accointances avec le doyen des dictateurs d’Afrique francophone: Paul BIYA (78 ans et 28 années de règne sans partage).

Voici dans son intégralité le billet que j’avais rédigé lors de la visite effectuée à Yaoundé le 20 mai 2009 par le Premier ministre François FILLON.

Bonne lecture!

Paul BIYA, Un Dictateur Comblé…Par La France Officielle

toast_fillon.jpg

Nous apprenons avec stupéfaction de la bouche du Secrétaire d’Etat français chargé de la Coopération et de la Francophonie, Alain Joyandet, «qu’il a transmis au Président du Cameroun Paul BIYA un message de son homologue français Nicolas SARKOZY, l’invitant à effectuer une visite officielle en France au courant de l’été prochain» (2009).

Monsieur Joyandet ajoute: «le Premier Ministre français, François Fillon, devrait séjourner au Cameroun dans quelques semaines».

Paul BIYA est donc un dictateur comblé , jamais la France ne lui a manifesté autant d’égards

En effet, tout laisse penser que jamais il n’aurait imaginé, quelques jours après la commémoration interdite au Cameroun de la semaine dite des jeunes martyrs, que la France lui accorde un tel satisfecit officiel; lui fasse un tel concert de louanges.

Alors, pourquoi devrions-nous épiloguer sur ces dizaines de jeunes camerounais tombés sous les balles de sa soldatesque en février 2008? ou encore, crime de lèse majesté, faire grand cas de ses anciens compagnons de route affublés du juron suprême de «voleurs de la république», et qui croupissent à vie dans les geôles infâmes de sa république bananière?

De quel droit le ferions-nous d’ailleurs, n’étant que les vilains descendants de femmes et d’hommes qui ont eu le malheur de croiser la longue trajectoire tyrannique de Paul BIYA, et dont ils ont fini par payer le lourd tribut de leur vivant?

Comment les «jaloux, les subversifs et les opposants», socialiste(s) de surcroît, sauraient-ils apprécier, à sa juste valeur, «la «relation ô combien exceptionnelle» que le Cameroun de Paul BIYA entretient avec la France de Nicolas Sarkozy? Il y a forcément des raisons, voire des détails qui nous échappent, qui nous empêchent de comprendre que la vie et l’intégrité d’un citoyen camerounais sont insignifiantes comparativement à l’alliance séculaire qui unit les dirigeants français à leurs représentants en Afrique francophone.

Mais bon, qu’il nous soit au moins permis de rappeler à Nicolas Sarkozy et à François Fillon que leur grand ami Paul BIYA est aussi un horrible tyran

Le Cameroun qu’il dirige d’une main de fer depuis le 06 Novembre 1982 n’est plus que l’ombre de lui-même, c’est-à-dire un pays potentiellement une puissance émergente d’Afrique, qui a pourtant progressivement sombré dans l’endettement et la plus extrême pauvreté.

Tout simplement parce que, pendant ces 28 longues années de règne de Paul BIYA, la démocratie, l’état de droit, la bonne gouvernance, le respect des Libertés fondamentales n’y ont jamais été en odeur de sainteté (uniquement en apparence bien sûr!).

Alors, nul besoin de nous étendre davantage sur les nombreux rapports internationaux faisant état des violations répétées et quotidiennes des droits de l’Homme au Cameroun, de la généralisation de la corruption d’État, de l’institutionnalisation de la fraude électorale systématique, ou de la constitutionnalisation unilatérale d’une présidence à vie depuis le 10 avril 2008.

Cela n’intéresse visiblement personne dans les allées du pouvoir élyséen et à Matignon. Donc acte!!!

Au moins devrions-nous souligner une contradiction flagrante de la politique française en Afrique, une de plus…Car au moment même où le Gouvernement français durcit la traque aux immigrés clandestins africains en France, il est important que les français sachent que «l’Homme Camerounais» qui parvient à rentrer illégalement dans l’Hexagone, souvent au péril de sa vie, le fait essentiellement pour échapper aux effets inhumains, dégradant, et parfois mortels occasionnés par l’indéfectible soutien de la France officielle à la dictature implacable de Paul BIYA depuis le 06 Novembre 1982 .

Monsieur le Président Sarkozy, Monsieur Le Premier Ministre Fillon

Libre à vous de perpétuer, au nom de sombres intérêts égoïstes, cette vieille collaboration déshumanisante de la politique française en Afrique, consistant à lutter légitimement contre l’immigration irrégulière en France, à brandir le co-développement en échange, tout en soutenant sur le plan politique les dictatures les plus sanguinaires et crapuleuses de ce continent.

Mais ne perdez jamais de vue que la grande masse des femmes et des hommes d’Afrique, les millions de jeunes diplômés en âge de travailler, de voter, de gouverner, notamment au Cameroun…vous observent depuis des décennies; et acceptent de moins en moins le bal des hypocrites de la Françafrique.

A l’instar de “l’Homme de France”, “l’Homme du Cameroun” aspire lui-aussi à maîtriser pleinement sinon entièrement son destin, celui de son pays, mais aussi et surtout la relation privilégiée dite exceptionnelle que la France de Nicolas Sarkozy entretient avec le Cameroun de Paul BIYA.

Sous la férule de votre tyran d’ami, permettez-nous de douter que vous lui en laissiez l’opportunité .

Joël Didier Engo

Présidentielle 2011: Paul Biya réélu avec 77,989%
« La France prend acte du résultat proclamé par la Cour suprême du Cameroun », diplomatie.gouv.fr

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s