Des fossoyeurs de la démocratie déguisés en médiateurs de la crise post-électorale en Côte d’Ivoire

Du peuple ivoirien, les médiateurs désignés par l’Union africaine (UA) ne s’en préoccupent guère…contrairement à ce qu’ils affirment.

médiateursUA.jpg Car en optant visiblement pour la pire des solutions, celle du partage des pouvoirs, ils insultent le suffrage universel, pérennisent l’impasse politique, installent le chaos économique…et précipitent définitivement la Côte d’Ivoire dans une guerre civile fratricide (certains diront, une guerre prévisible).

Et peu importe finalement que l’Union Africaine (UA), se contredise de la sorte après avoir dans un premier temps reconnu Alassane Ouattara comme le Président élu de la Côte d’Ivoire; elle estimerait donc aujourd’hui que ce président légitiment et largement élu dans des urnes transparentes (supervisées par les Nations Unies avec l’accord des deux candidats) devrait « partager la présidence » avec celui qui l’usurpe par la force. Simplement parce qu’un certain nombre de « médiateurs africains » sont dans la même imposture constitutionnelle que Laurent Gbagbo dans leurs pays respectifs, et ne souhaitent surtout pas entériner un précédent démocratique qui leur reviendrait à la figure dans les prochains mois.

Pauvre Afrique noire, au moment où le monde arabe sort de l’obscurantisme, tes autocrates t’y enfoncent…

Il appartient plus que jamais à la communauté internationale de demeurer inflexible en campant sur la seule position de bon sens: la reconnaissance d’Alassane Ouattara comme l’unique Président de la Côte d’Ivoire et le maintien des sanctions économiques à l’encontre du régime illégitime de Laurent Gbagbo. Et tant pis finalement si l’Union africaine rate une nouvelle fois l’occasion de se réconcilier avec des peuples africains qui aspirent plus que jamais à la démocratie, la prospérité économique et la paix civile.

Au regard de son syndicat de dictateurs et de ses médiations en trompe l’œil, l’Union Africaine n’a en réalité plus été du bon côté de l’Histoire, notamment depuis la fin du régime d’apartheid en Afrique du Sud.

Je vous remercie

Joël Didier Engo

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s