Affaire DSK: de la nécessité de laisser enfin l’implacable machine judiciaire suivre son cours

Effectivement longs et interminables, ces mètres qui séparaient la voiture de l’entrée du tribunal pour Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair, un véritable supplice de femmes de chambre…infligé à un homme déjà accablé par la terre entière.
femmes de chambre.jpg C’est vraisemblablement ainsi qu’il doit et devrait le vivre aujourd’hui, qu’il soit innocent ou coupable.

J’avoue l’avoir ressenti le temps de cette confrontation brutale et bruyante…Pour dorénavant ne plus éprouver le besoin d’en rajouter; et laisser enfin l’implacable machine judiciaire suivre son cours.

Merci

Joël Engo

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s