Yannick NOAH, un « lynchage » espagnol qui tompe à pic

Yannick Noah aurait-il touché « le grand sportif espagnol » là où ça fait mal? Tout dans les réactions en Espagne et en France porterait à le croire…

Pourtant la crise économique qui sévit en Espagne n’a jamais soulevé la même indignation. Comment le pourrait-elle d’ailleurs? elle ne touche pas « les grands sportifs espagnols » au premier chef.

Mais tout de même, au regard des réactions souvent insultantes et méprisantes des intéressés à l’endroit de « monsieur NOAH », on peut s’interroger si (à l’opposé de la crise économique) le dopage n’est toujours pas considéré comme un sujet tabou par nombre de « responsables » français et espagnols?

Yannick Noah, qui est un homme libre et honorable, ne pourra indéfiniment se voir opposer l’injure et le dénigrement systématique (avec des relents xénophobes et racistes), alors que chaque jour des indices accablants s’accumulent, et que les explications avancées par certains accusés (notamment les cyclistes) sont aussi ridicules que le tollé soulevé par ses propos en Espagne.

Dommage que le ministre Douillet s’associe à ce lynchage espagnol pour des raisons essentiellement politiciennes et françaises, qui participent  à occulter un malaise général et plus profond (qu’il n’est visiblement capable d’analyser).

Joël Didier Engo

Lire également:

Yannick Noah et le sermon des hypocrites, Blog « Contre-pied, le sport où on ne l’attend pas… »

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s