Justice au Cameroun ou la furie carnassière d’un Peuple affamé

Peut-on raisonnablement  rappeler la fonction réparatrice de la Justice républicaine dans un pays d’affamés, de désœuvrés, de jeunes broyés par tant d’injustices sociales?

Je suis de ceux qui ont naïvement cru que la famine pouvait laisser des instants de répit à la lucidité intellectuelle.

Hélas force est de reconnaître aujourd’hui que je m’étais trompé.

En effet, dans l’état de délitement social du Cameroun, la machine judiciaire devient une fosse aux lions dans laquelle le système crapuleux déverse certains de ses membres en disgrâce, afin d’apaiser la furie carnassière d’un Peuple affamé.

Il est devient alors particulièrement difficile, voire pratiquement impossible, de faire entendre raison à qui que ce soit; et de revendiquer le respect d’un quelconque droit (notamment la présomption d’innocence) pour celles et ceux qui se sont identifiés comme des membres à part entière (se sont même affichés comme tels) de la terreur qui les a sacrifiés, et finit toujours par les emporter.

Je vous remercie

Joël Didier Engo

Sur le même sujet:

Cameroun : nouvelle comparution deTitus Edzoa et Michel-Thierry Atangana, Rfi

Une avocate franco-camerounaise dans l’enfer des prisons de Yaoundé, par Maître Caroline Wasserman, Rue 89

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s