Hollande à l’Élysée, est-ce la «rupture» avec une certaine diplomatie française en Afrique noire francophone?

Hollande à l'Élysée, est-ce l'espoir d'une «rupture» diplomatique en Afrique noire francophone?

L’Afrique noire francophone est certainement l’autre chantier diplomatique sur lequel «l’impartialité» du prochain Président Français est très attendue.

En effet les violences encours au Sénégal étaient prévisibles depuis des mois, et pourraient hélas progressivement s’imposer comme l’unique voie d’alternance politique dans toutes ces dictatures d’Afrique noire francophone où, l’une après l’autre (Gabon, RDC, Cameroun, Togo…) des dynasties tyranniques se maintiennent à vie au pouvoir par des manipulations constitutionnelles et la fraude électorale systématique.

Jusqu’ici ces tripatouillages institutionnels se faisaient dans l’indifférence très complaisante (sinon complice) des dirigeants sortants de la France; ceux-là mêmes qui soutiennent pourtant et à raison les soulèvements démocratiques dans les pays arabes, affichant en ce moment une fermeté sans concession contre le régime syrien de Bachar El Assad au Conseil de Sécurité des Nations-Unies.

Peut-être penseraient-ils toujours en secret que la « démocratie demeure un luxe pour l’Afrique noire », et qu’un certain « Homme africain » aurait une prédisposition presque « génétique » à vivre sous la dictature?

L’arrivée de François Hollande à l’Élysée sonnerait ainsi la «rupture» diplomatique tant attendue par les démocrates d’Afrique noire. Car «l’impartialité» effective marquerait, sinon la fin de «l’indifférence complaisante et complice» en vigueur sous la Présidence de Nicolas Sarkozy, au moins la reconnaissance d’une maturité politique africaine, cinquante années après les indépendances.

Y’EN A MARRE!

Par Joel Didier Engo

Sur le même sujet:

Washington conseille au président sénégalais de renoncer à briguer un nouveau mandat, XINHUA

Quand Tiken Jah Fakoly s’adresse aux présidents africains, Rfi

SENEGAL. Deux morts lors d’une manifestation anti-Wade, Par Le Nouvel Observateur avec AFP

Paris souhaite « un passage de générations » au Sénégal, LEMONDE.FR avec AFP

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s