Immigration:faut-il une Lepénisation des Esprits pour garantir la continuité de l’État?

Immigration:faut-il une Lepénisation des Esprits pour garantir la continuité de l'État?

La « lepénisation des esprits » n’a visiblement pas épargné la Gauche de Gouvernement en France, puisqu’en son sein la vision d’une migration internationale qui serait éternellement figée et statique s’est aussi imposée. C’est celle qui voudrait que la France soit uniquement vue comme un pays d’accueil. Alors que, à l’instar de nombreuses puissances économiques et émergentes de la planète, notre pays est progressivement devenu à la fois un pays d’accueil, de transit, et de départ (notamment pour certains de nos jeunes compatriotes, obligés de s’expatrier vers d’autres pôles de croissance économique).

Il n’empêche, assurer l’opinion publique française sur l’inflexibilité du Gouvernement à l’égard des étrangers, voire de ceux qui sont perçus ou vus comme tels, est devenu un impératif politique, y compris lorsque l’espoir d’une «régularisation massive» a peu effleuré les étrangers vivant dans notre pays pendant la campagne présidentielle, et après l’élection de François Hollande à la Présidence de la République.

Il faut d’abord nous rassurer, puis nous protéger contre l’immigration

Le ministre de l’intérieur est ainsi dans le rôle qui lui est assigné par la lepénisation rampante: celui de nous rassurer, et nous protéger, contre les risques d’invasion des hordes d’affamés venus d’Afrique noire, du Maghreb, d’Asie, ou d’ailleurs; en chiffrant (sans forcément l’assumer) le nombre de ceux qui seront autorisés à séjourner sur notre territoire, et celui de ceux qui devront être reconduits hors de nos frontières chaque année.

Indéniablement la politique du chiffre a encore de belles années devant elle. Même si l’étranger est aussi en droit d’attendre de notre Gouvernement, quel qu’il soit, le respect scrupuleux de la légalité internationale relativement à :

  • ses conditions d’accueil;
  • de délivrance de visas et titres de séjour;
  • de lutte intraitable contre les préjugés racistes et xénophobes, les discriminations au faciès; celles-là qui précisément, permettent souvent d’assimiler les français issus de la diversité aux étrangers clandestins ou sans-papiers.

Autant des question qui sont également du ressort du Ministre de l’intérieur en charge de l’immigration.

Espérons que Manuel Valls saura s’en saisir!

Par Joel Didier Engo

Lire également:

Cecilia Malmström, commissaire européenne aux affaires intérieures, : « l’immigration sera nécessaire pour l’Europe », LE MONDE | 10.07.2012

Pour information: « Économie: l’immigration commence à reprendre », Rapport de l’OCDE sur Les Perspectives des migrations internationales 2012

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s