UMP : une pagaille électorale riche en enseignements

Triste spectacle qui en dit long sur le peu de culture démocratique et pluraliste de tous ces Hommes de la droite française, certainement pétris de talents; mais qui ont si souvent surpris les observateurs avertis par leur dédain général à l’égard des peuples du monde revendiquant une émancipation politique, ou aspirant simplement à des alternances et transitions sur la base d’élections libres et transparentes.

La pagaille électorale à l’UMP consécutive à l’élection disputée de son Président, est sur ce plan assez riche en enseignements, notamment sur certains de ses cadres…par rapport à leur attachement réel à la démocratie.

Et combien sont-ils donc, ces africains francophones frustrés par la proximité affichée et assumée par telle ou telle personnalité de l’UMP avec des dictateurs comme BEN Ali en Tunisie, Paul BIYA au Cameroun, ou BONGO (père et fils) au Gabon? Allant même parfois jusqu’à des « reconnaissances » précipitées/anticipées de mascarades électorales dans ces pays, au nom de la France; comme ce fut le cas pour Alain Juppé alors ministre français des affaires étrangères au moment de la dernière parodie d’élection présidentielle organisée au Cameroun.

À bien y regarder de près, ceci pourrait aussi expliquer cela…avec des nuances liées certainement au contexte socio-politique et à l’Histoire propre à chaque pays, voire à chaque peuple.

L’UMP gagnerait pourtant à sortir la France de toute urgence de cette impasse électorale.

En effet quelle image désastreuse pour la classe politique française et ses acteurs!  que celle de ces deux illustres personnalités qui ne s’encombrent jamais pour distiller des leçons de « professionnalisme » à leurs adversaires socialistes, ou pour appeler les français au sens du sacrifice et de la rigueur…et s’avèrent précisément  incapables d’organiser un scrutin interne transparent.

Au point de dissonance dans lequel ils ont plongé leur parti et ce pays, peut-être finiront-ils par faire appel à une « commission de sages africains » pour régler leur impasse électorale; puisque même la proposition d’un pacificateur nommé Alain JUPPÉ, autorité morale ô combien respectée et respectable, ne semble pas emportée l’adhésion du camp COPÉ.

Trêve de plaisanterie, Messieurs sortez-NOUS d’urgence de cette situation ridicule! pour peu que vous partagiez encore une certaine « grandeur » de la France…Cette grandeur autrefois si chère au Général!

Je vous remercie

Joël Didier Engo

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s