Découvrir les vertus de la démocratie, qu’une fois au bagne, tout un programme!!!

Découvrir les vertus de la démocratie, qu'une fois au bagne, tout un programme!!!

L’entretien exclusif accordé à SlateAfrique par Marafa Hamidou Yaya, ancien secrétaire Général de la Présidence de la République du Cameroun, après ses différentes lettres publiées dans les journaux camerounais, laisse évidemment tout observateur de la scène politique camerounaise dans un certain embarras.

En effet comment devrait-on interpréter, au besoin comprendre, la conversion carcérale aux vertus du pluralisme et de l’alternance politique d’un homme, qui aura occupé différentes fonctions au sein du régime dictatorial de Paul BIYA; et qui récemment encore comme Ministre de l’administration territoriale, était au cœur de la modification de la constitution, puis de la parodie électorale, qui ont entériné la Présidence à vie de monsieur BIYA au Cameroun?

Pendant toute cette longue et fructueuse collaboration avec le tyran Camerounais, Marafa s’est-il un seul instant inquiété des violations répétitives des droits humains au Cameroun?

A-t-il exprimé la moindre réserve relativement à l’épuration politique qui faisait déjà office de lutte contre la corruption, et qui a tour à tour emporté d’autres de ses anciens camarades, et pas des moindres, au nombre desquels: Titus EDZOA (Ancien Secrétaire Général de la Présidence de la République), Pierre Désiré ENGO (Ancien Ministre et Membre du Bureau Politique du parti au Pouvoir), Jean-Marie Atangana MEBARA (Ancien Secrétaire Général à la Présidence de la République, puis Ministre des Affaires étrangères), Polycarpe ABAH ABAH (Ancien Ministre des Finances), et tant d’autres encore…?

Au moins devrions-nous aujourd’hui nous réjouir que l’interviewé découvre enfin, une fois jeté (lui-aussi) dans l’un des mouroirs de Paul BIYA, toute l’horreur de ce régime qu’il a si jalousement servi.

Mais franchement on aurait aimé, et même apprécié que monsieur Marafa se montre aussi critique et coopératif, bien avant sa descente aux enfers, parce qu’il en avait d’autant plus les moyens. Notamment au moment où certains d’entre-nous se débattaient, hélas souvent très seul, contre cette machine répressive, et essayions modestement de sensibiliser la même presse internationale (dont l’interviewer du jour, Assane Diop, alors chef de la rédaction du Mensuel Afrique-Asie) sur l’élimination systématique par Paul BIYA de tous ses « successeurs » éventuels ou potentiels, du moins ceux qui auront eu le malheur d’être perçus comme tels.

Où était Marafa? Qu’en pensait-il? S’en était-il ouvert à Paul BIYA, et en quels termes? j’aimerais simplement savoir, sans le moindre procès d’intention.

Il n’empêche…

Je ne déplorerai jamais assez le gâchis que constitue – pour le Cameroun – la détention arbitraire de cet homme talentueux pour une prétendue « complicité intellectuelle de détournements de deniers publics »; dans un pays Le Cameroun où -faut-il le rappeler- les responsables publics et politiques brillent aujourd’hui par une médiocrité infinie; incapables pour la plupart (à l’exception peut-être du premier d’entre-eux) d’avoir ou d’articuler une lecture et une vision structurée sur l’évolution institutionnelle, démographique, économique du Cameroun… dans les prochaines décennies.

Monsieur Marafa, vos éclairages seront toujours les bienvenus!

Je vous remercie

Joël Didier Engo

Sur le même sujet:

Manoeuvres : L’ambassadeur des Etats-Unis rend visite à Marafa

Cameroun : Paul Biya assouplit l’isolement de Marafa

Interview de Marafa: Le justiciable, la politique et la diversion, Essama Essomba | Cameroon Tribune (Quotidien gouvernemental)

Interview de Marafa : Pourquoi Cameroon Tribune est monté au front, Guy Zogo , camerounactu.net

 
Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s