Cameroun: comme une incapacité tribale à s’intégrer à la communauté nationale et globale

Cameroun: comme une incapacité tribale à s'intégrer à la communauté nationale et globale

Paul Biya négligé par les autorités françaises a son arrivée à Paris – Pr. Shanda TONME: «La France doit des explications au Cameroun», Quotidien le Messager

Explication pertinente sur l’accueil réservé par les autorités françaises au Président du Cameroun; mais plutôt biaisée, à l’évidence teintée de tribalisme sur le volet « Thierry Michel ATANGANA » (Béti, groupe ethique du Centre Sud Cameroun…versus le bamiléké, Yves Michel FOTSO, originaire de l’Ouest?).

En effet ce n’est pas parce qu’une personne aurait la double nationalité, ou que son pays de naissance ne la reconnaîtrait pas (officiellement), qu’il ne pourrait pas ou ne devrait pas s’en prévaloir, et bénéficier sur un plan juridique ou judiciaire des possibilités offertes aux États par les conventions multilatérales et bilatérales pour garantir à leurs ressortissants un minimum de protection à l’étranger, notamment lorsque ces derniers font face à de véritables dénis de Justice, comme Thierry Michel ATANGANA au Cameroun.

La France reconnaît la double nationalité. Elle doit veiller à la sûreté de tous ses ressortissants à l’étranger: qu’ils soient uniquement français comme Florence CASSEZ au Mexique, ou doubles nationaux comme Thierry Michel ATANGANA au Cameroun.

Il y a dans l’interview accordée par monsieur Shanda TONME dans les colonnes du quotidien camerounais Le Messager le 31 janvier 2013, une mésinterprétation volontaire du droit international, à des fins mesquinement camerounaises. Elle omet notamment de préciser que monsieur ATANGANA est retourné au Cameroun comme citoyen français, cadre d’une entreprise française en partenariat avec l’État du Cameroun dans la construction des infrastructures routières. Malgré sa fonction de chargé de Missions à la Présidence de la République du Cameroun, il était toujours détenteur d’un titre de résident qui court d’ailleurs jusqu’en 2014…En la matière ils sont légion les cas de ces « français » ou de ces camerouno-français (et vice-versa) qui occupent des fonctions éminentes au sein de l’exécutif camerounais!

Une interview comme celle accordée par monsieur TOMNE au Messager amène à réfléchir en profondeur sur la persistance de l’obscurantisme politique au Cameroun. À l’évidence ce ne saurait être la faute du seul sphinx Paul BIYA inamovible depuis 30 années à la tête de ce pays d’Afrique centrale, mais aussi de l’incapacité presque pathologique (voire congénitale) de certains de ses brillants « intellectuels » à transcender les considérations ethniques, les solidarités tribales, pour s’intégrer enfin à la communauté nationale et globale.

Pauvre Cameroun!

Sur le sujet:

Tête-à-tête Paul BIYA – François HOLLANDE : large convergence de vue, Présidence de la République du Cameroun (PRC)


France-Cameroun : Le Chef de l’Etat est à Paris. Présidence de la République du Cameroun (PRC)

Le président camerounais interrogé à Paris sur la détention de Michel Atangana, Par RFI

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s