Cameroun: est-ce donc cela le «testament» politique d’Ahmadou Ahidjo?

Cameroun: est-ce donc cela le «testament» politique d'Ahmadou Ahidjo?

Étrange pays tout de même que ce Cameroun, mais aussi curieuse formation politique que le prétendu «Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais» (le parti-État du dictateur Paul BIYA) …qui, après presque 30 années de pensée unique et de sclérose intellectuelle…jette véritablement depuis quelques jours son dévolu sur une illustre inconnue de 47 ans, Aminatou Ahidjo; dont personne n’avait jusqu’ici su les convictions, remarqué les fait d’armes, ou lu la moindre analyse ou prise de position sur ces innombrables problèmes socio-économiques qui minent le développement de ce pays d’Afrique Centrale …Notamment depuis que feu son père (le Président Ahmadou Ahidjo) a été contraint à l’exil perpétuel par celui-là même à qui la fille cadette voue un véritable culte personnel aujourd’hui.

Alors était-ce cela « le testament posthume d’Ahmadou Ahidjo » – celui revendiquée par Aminatou, sa fille? un testament politique qui ressemble étrangement à une odieuse trahison familiale, attisée et exploitée honteusement par les baronsde la dictature aux abois de Yaoundé.

Précisément parce que de « réconciliation nationale », personne ne sait réellement de quoi elle retourne au Cameroun sous Paul BIYA. À ma connaissance le Cameroun n’a jamais été en guerre (y compris civile), malgré l’état d’urgence et de complot permanent qui y règne effectivement depuis que Ahmadou Ahidjo a confié les rênes de ce pays béni des dieux à Paul BIYA (son successeur constitutionnel) – un beau samedi 06 novembre 1982; et que ce dernier fait régner une véritable terreur sur ses sujets. Paul BIYA a ainsi réussi le tour de force de transformer ce luxuriant triangle tropical en immense prison à ciel ouvert (où la plupart s’imagine libre), puis en mouroir carcéral pour tous les autres (forcément ambitieux ou prétentieux) à qui serait venue l’ambition (vraie ou fausse) de lui succéder.

Dans ce pays-là (le Cameroun de Paul BIYA), et surtout en pareille circonstance (une tyrannie permanente)… parler de la paix des esprits, de l’unité nationale, de l’état de droit, ou de la démocratie…relève véritablement de la prestidigitation ou de l’imposture de haut vol.

Mais bon, Paul BIYA excelle en la matière. Aminatou Ahidjoje ne le lui souhaite pas– risque hélas comme d’autres avant elle, de l’apprendre à ses dépens.

Joël Didier Engo

https://www.facebook.com/joel.engo?hc_location=stream

La violence n’a jamais été la réponse à l’imposture politique et démocratique….y compris sous une dictature trentenaire qui use de la répression systématique pour taire toutes les velléités pluralistes en son sein.
http://tinyurl.com/k33jlmx

Cameroun : Germaine Ahidjo, « J’espère qu’Aminatou survivra à son aventure »

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s