Monsieur Fabius, ayez une petite pensée pour Eric et Etienne ATANGANA

Vidéo: La France veut libérer Michel Atangana

http://www.youtube.com/watch?v=BechAxLH7sE

L’on a effectivement beau retourner dans tous les sens cette question ô combien sensible des otages français au Cameroun, mais comment s’empêcher de ne pas y voir la continuité d’un deux poids deux mesures de la France officielle, et surtout la prévalence d’un esprit suprémaciste dans le comportement de certains responsables du Gouvernement.

En effet c’est avec étonnement que l’on observe l’empressement du ministre des affaires étrangères pour « récupérer » l’otage français libéré dès ce soir à Yaoundé, des mains de celui-là même Paul BIYA (paré désormais de toutes les vertus) qui séquestre pourtant depuis 17 interminables années un autre de nos compatriotes Thierry Michel Atangana, qui a le malheur lui (faut le dire enfin!) de ne pas avoir la bonne couleur de peau, d’être originaire du Cameroun (son pays natal); quand bien même il y est retourné comme expatrié dans les valises d’un groupe de BTP français…

Nous sommes désormais bien au-delà du scandale, mais véritablement du déni de nationalité.

Et espérons au moins que lorsque monsieur Laurent Fabius foulera le sol du Cameroun ce soir et lèvera un toast avec Paul BIYA en l’honneur de la libération du père Vandenbeusch, il aura une petite pensée pour Éric Atangana (né en 1991) et Etienne Atangana (né en 1995), tous les deux d’une mère française de pure souche (comme ils disent!)…qui n’ont en réalité jamais connu leur père, et ne fêteront toujours pas la Saint Sylvestre avec lui.

Voilà l’illustration flagrante de la survivance de cet esprit colonial, dont certains ont décidément bien du mal à se départir, y compris au plus haut niveau de la république égalitaire et fraternelle française.

Joël Didier Engo

Membre du Comité de Soutien à Thierry Michel Atangana

Photo tirée du Canard Enchaîné du Mardi 31 décembre 2013

Photo

 Le cri de colère de Thierry Michel Atangana: « Comme il l’a toujours pensé, le coup des Moulin Fournier est le même que celui du prêtre français enlevé dernièrement à l’Extrême-Nord du Cameroun. Le prêtre vient d’être libéré.
Ces enlèvements sont de sinistres montages fabriqués et évalués par des individus sans scrupule.
La libération du prêtre vient détourner l’attention sur le dossier de Michel Thierry Atangana.
A force de ne pas ouvrir les yeux à la réalité de ce dossier peut conduire Michel Thierry Atangana à un sinistre sort qu’il ne veut pas connaitre.
Les intégristes musulmans coupent la tête de ceux qu’ils enlèvent. La particularité au Cameroun, les otages sont libérés sains et sauf.
Michel Thierry Atangana se réjouit de la liberté du prêtre, mais désapprouve le comportement des gangsters qui montent ces coups.
A l’Extrême-Nord, on a chassé les chrétiens. On a chassé les Français. Le périmètre est resté aux mains des intégristes musulmans.
A réfléchir. » Yaoundé le 31 décembre 2013

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Tumblr

Signaler ce contenu comme inapproprié

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s