« Menacer physiquement ou de mort » Nicolas Bedos, de grâce abstenez-vous de toute envie!

Nicolas Bedos sur le plateau de "On n'est pas couché".
 

« Menacer physiquement ou de mort » un humoriste qui manie aussi ostensiblement « l’insulte et la simplification intellectuelle » dans une querelle médiatique très française – cette insulte et cette simplification intellectuelle qu’il reproche précisément à ses contradicteurs ou détracteurs…Cela est non seulement inadmissible pour la cohésion nationale, mais surtout déshonorant pour celles et ceux qui s’estiment stigmatisés dans ces chroniques et interviews (dont l’auteur nous dit être « de second degré »).

De grâce abstenez-vous de toute forme de violence (orale ou physique), et accordez à monsieur Bedos ce respect qu’il dénie à nombre d’entre-vous, en vous rangeant Tou(te)s dans le camp dit des « Dieudonnistes »!

Parce qu’il ne faut jamais répondre à l’incitation ou à la provocation à la haine fortement connotée par la violence; mais par une non-violence suffisamment articulée et argumentée, à même de juguler les haines et les frustrations. La violence serait d’ailleurs tellement contre-productive dans le cas d’espèce, parce qu’elle enfermerait définitivement les auteurs dans tous ces clichés et préjugés véhiculés dans les chroniques de Nicolas Bedos, alors qu’ils essayent si péniblement d’en sortir au quotidien.

Peut-être Nicolas Bedos ne le sait pas ou fait mine de ne pas le savoir: aujourd’hui dans la France de 2014 les clichés et préjugés racistes sont vraisemblablement les pires barrières sociales (dans une république), auxquelles se heurtent une partie non négligeable des personnes issues de l’immigration africaine et maghrébine dans l’accès à l’emploi, aux droits civils et politiques, ou bonnement dans les simples actes du quotidien.

Alors affronter et combattre les propos antisémites de Dieudonné Mbala Mbala, mille fois OUI, mais pas de cette manière monsieur!

Joël Didier Engo

INTERVIEW:  Latifa ibn Ziaten, la mère du premier militaire assassiné par Mohamed Merah milite en faveur de la jeunesse des quartiers, dans « Sud-Ouest »

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s