Charles Ateba EYENE, la voix des millions de sans voix camerounais s’en est allé…

Littéralement tétanisé par cette triste nouvelle hier soir…je n’ai pas su ou pu réagir.

charles_ateba_eyene_2008_336.jpg

Charles Ateba Eyene
Photo: © Archives
Mais comment taire que c’est la voix des millions de sans voix Camerounais qui s’en est allé une fin d’après midi de vendredi 21 février 2014?

Certes la mort nous emportera évidemment tou(te)s un jour ou l’autre, mais aussi prématurément, quand on a précisément encore tant à apporter …c’est difficile de l’admettre …Même si pour l’Histoire et à son âge (42 ans), la contribution du Docteur Charles Ateba Eyene pour l’émancipation intellectuelle et politique de nombre de ses compatriotes est inégalable, notamment par tous ces caciques et faucons du régime en place au Cameroun depuis 31 ans, qui rêvaient secrètement de le voir partir si tôt.

Que la terre de Lolodorf te soit à jamais légère digne fils du Sud Cameroun!

Tout de même drôle de pays que celui-ci, où tant de jeunes talents tirent si prématurément leur révérence… Quelle perte immense pour le brassage des idées dans ce Cameroun où des gérontocrates font régner la terreur d’une pensée unique, et ne veulent pour rien au monde dégager le plancher!

Paix à ton âme Charles.

La faute au « système », comme ils disent…

Voilà donc un pays (le Cameroun) au nom duquel certains illuminés nous rabattent les oreilles jours et nuits: prétextant ici « sa souveraineté » pour justifier les pires atteintes aux droits de l’Homme; ou vociférant là contre l’ONU, l’Occident ou une ancienne puissance coloniale (la France en l’occurence)- tous les mêmes disent-ils!- qui auraient eu le (seul) tort de s’enquérir de la séquestration pendant 17 années de notre compatriote Thierry Michel Atangana dans un trou à rats des services de renseignement de cette tyrannie trentenaire.

Dire que c’est le même pays qui prétend à l’émergence en 2035 et s’avère pathologiquement incapable d’offrir des soins de santé élémentaires à ses citoyens, y compris aux plus talentueux et méritants comme le polémiste Charles Ateba Eyene. Par contre il sait trouver les moyens pour évacuer en un claquement de doigts ses pontes malades en France, généralement dans les hôpitaux les plus prestigieux et performants de la région parisienne (dont le Val de Grâce où le français Thierry Michel Atangana pourrait être amené à croiser dans les prochaines heures son ancien geôlier en chef en sa qualité de Secrétaire d’État à la Défense du Cameroun, un certain Jean-Baptiste BOKAM) .

Surtout n’exprimez pas la moindre gêne, au risque de vous voir traité de tous les noms d’oiseaux, et/ou de subir toutes les formes de menaces, voire pire: la mort!

Joël Didier Engo

« Que manque-t-il à monsieur notre président pour faire enfin quelque chose de grand pour son pays? Du pétrole? Des milliards? Ou bien un cœur? Nos chers Suisses peuvent-ils lui implanter un pacemaker ou lui transplanter le ventricule manquant, pour lui faire ressentir des émotions comme la compassion et la pitié pour son peuple ? «   Dixit Eric Essono Tsimi, écrivain camerounais

http://www.cameroon-info.net/stories/0,59827,@,cameroun-opinion-laquo-bonjour-tristesse-raquo-on-meurt-trop-et-trop-jeunes-au-c.html

Lire également du même auteur: « Yaoundé: climat d’exécutions et de terreur après la mort de l’écrivain Ateba Eyéné »,
Le huffingtonpost La fameuse liste noire qui circulerait au Cameroun: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10201713091490501&set=a.3421378174673.2133073.1276762795&type=1&theate

 

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s