France: des conseils municipaux trop « blancs »…Que faire?

Photo : Le trombinoscope est arrivé ! Retrouvez tous les candidats de la liste de rassemblement de la gauche et des écologistes pour le 11e

Photo: mes « camarades » de la liste d’investiture socialiste et écologiste pour les municipales dans le onzième arrondissement à Paris

Il faudra bien finir par nommer le « mal » par son nom: l’apartheid, naturellement jamais assumé, mais l’apartheid quand même ….décidément tenace dans certaines instances politiques de la douce république Française. Pas nécessairement celles qui viendraient immédiatement à l’esprit…

Évidemment on vous présentera ici ou là, telle ou telle figure de proue communautaire (généralement féminine) dans tel conseil municipal, ou sur telle liste d’investiture…

Mais dans le fond le « mâle noir » fait encore horriblement peur à certains camarades politiques…Au point où ceux du onzième à Paris n’ont pu en dénicher un: tant dans leurs rangs que dans l’immense tissus associatif de cet arrondissement, même pas le seul qui siégeait à leurs côtés au sein du conseil municipal sortant, Omer Mas Capitolin…pour au moins figurer sur la liste d’investiture socialiste, au titre de la belle  et grande diversité française.

Appelez cela comme vous voudrez, mais il s’agit d’une forme caractérisée « d’apartheid » qui est la pire de toutes, parce que jamais assumée, et enrobée de toutes les belles excuses.
Dans le 11ème arrondissement de Paris, la « diversité » (surtout masculine) doit ainsi se contenter d’arpenter les rues ou de fréquenter les bars-cafés de la rue oberkampf, à défaut d’être cantonnée dans l’enclave sociale de la rue de l’orillon (au nord de l’arrondissement)…

Tout de même drôle de conception du « progressisme » chez certain(e)s de mes « camarades »!

Comme une note d’espoir! 

Chaque fois qu’une personne issue de la diversité, et singulièrement une femme, brise le vieux plafond de verre politique, c’est le pacte républicain qui s’en trouve conforté, renforcé dans ses fondements égalitaires et fraternels…

Que tous mes vœux de réussite accompagnent Mme Mariam Cissé, nouvellement élue adjointe au maire d’une ville emblématique de l’exclusion sociale à la Française: Clichy-sous-Bois!

Officiellement adjointe au maire , je remercie profondément Olivier Klein pour sa confiance.

Joël Didier Engo
Louis-Georges Tin Président du Cran:  » Les actes racistes les plus graves se commettent souvent dans le silence, sans parole raciste apparente. Et une certaine forme de bien-pensance de gauche se révèle tout à fait compatible avec un racisme institutionnel. »

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1168631-35-des-francais-se-declarent-racistes-le-pire-ce-n-est-pas-la-parole-mais-les-actes.html

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour France: des conseils municipaux trop « blancs »…Que faire?

  1. P.N. dit :

    Mouais, JDE, est-on vraiment français quand on est naturalisé, qu’on a acquis des compétences ici, et qu’on a la possibilité d’aller faire changer les choses dans notre pays d’origine ?
    Un noir (que je suis) et que tu es restera un noir en France.
    Donc, les électeurs ont peur, ne s’identifient pas…
    Et les partis présentent donc les vrais gaulois….
    Je suis un peu brut mais rentrons chez nous… Même si le grand chef a gâté le pays et a arrêté tout le monde qui lui faisait de l’ombre.
    Ce que je dis n’engage que moi : nous ne trompons personne. Un français naturalisé d’origine africaine (je pense au terme « ayant-droit français » utilisé dans un autre article) est parfois plus africain dans l’âme que français. Tu le sais, les Français le savent… D’où de telle listes…
    Pour les antillais, c’est autre chose. Là effectivement, difficile de comprendre pourquoi il n’y en a pas.
    L’intégration n’est pas pour demain…
    Courage, ici pour l’intégration et au pays pour ton paternel…Rien n’est facile.

    • Monsieur,

      Vous et moi sommes suffisamment bien placés, pour savoir combien à l’heure de la globalisation de la migration nous ne choisissons pas nos familles, pas plus que nous choisissons nos pays, surtout quand nous sommes officieusement déclarés (et parfaitement entériné dans mon cas) indésirables au Cameroun

      En plus je ne pense raisonnablement pas avoir toute ma place dans ce pays – même si j’en suis originaire et en revendique un enracinement culturel (fang-beti) – qui végète à jamais dans les profondeurs d’un obscurantisme moyenâgeux (ne correspondant ni à ma trajectoire personnelle, ni à ma culture politique).

      Voilà le fin mot de l’histoire! et nous pourrions nous s’abriter derrière le racisme supposé des Français de souche ou vrais gaulois à l’égard des français naturalisés ou noirs de peau…Franchement j’ai dû revoir cette grille d’analyse assez étriquée depuis des lustres, pour ne plus voir que l’humanité ou l’inhumanité qui prévaut dans tel ou tel pays, que celui-ci soit habité par des jaunes, des rouges, des blancs, ou des noirs…

      Je suis donc désolé de constater qu’en matière d’intolérance, de racisme, et de xénophobie…le Cameroun n’a vraiment plus de leçon à donner, puisqu’il bat aujourd’hui tous les records en la matière.

      J’aurais aimé qu’il en fut autrement, mais cela ne se produira certainement pas de mon vivant, tant la « haine de l’autre, de celui qui ne nous ressemble pas, de celui qui n’est pas comme nous… » semble si profondément ancrée dans les mœurs du Camerounais que du Français dit de souche en 2014.

      Je vous remercie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s