Lancement officiel du Comité de libération des prisonniers politiques du Cameroun (CL2P)

Paris le 28 avril 2014

Communiqué de Presse:

Lancement officiel du Comité de libération des prisonniers politiques du Cameroun (CL2P)

La récente libération du Français Michel Thierry Atangana et de l’ancien ministre camerounais Titus Edzoa – tous deux considérés par l’ONU comme prisonniers d’opinion – est venue rappeler à l’opinion publique internationale qu’au Cameroun, l’incarcération pour des motifs politiques est toujours d’actualité, tant pour ces deux victimes d’arbitraire que des dizaines d’autres.

En effet, dans les prisons de Yaoundé la capitale camerounaise, séjournent encore de nombreuses personnes dont le seul crime serait d’avoir été soupçonnées de faire ombrage au régime du Président Paul Biya.

Toutes ces personnes sont engagées dans un processus judiciaire sans fin, fonctionnant sur un mode d’une justice à tiroirs, dont l’addition des procès et des condamnations équivaut en réalité à des condamnations à vie.

L’ONU, Amnesty International, le Département d’État Américain, Human Right Watch et d’autres organisations non gouvernementales ou intergouvernementales ont ainsi pu conférer le statut de prisonniers d’opinion à certains d’entre eux, notamment Pierre Désiré Engo, Marafa Hamidou Yaya; pendant que d’autres sont en voie de bénéficier de la même reconnaissance, à l’instar de Paul Eric Kingué, Dieudonné Enoh Meyomesse, etc…

Il s’avère particulièrement inadmissible aujourd’hui qu’un pays que les dirigeants présentent comme une démocratie apaisée, continue de priver de leur liberté des personnes en raison des ambitions politiques ou des orientations sexuelles qui leur sont systématiquement prêtées.

La création du comité de libération de tous ces prisonniers politiques obéit à l’urgence de mettre en lumière tous ces cas flagrants de violation massive des droits de l’Homme au Cameroun, en mobilisant puis en agissant en faveur de leur libération effective.

Pour lancer officiellement le Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P) du Cameroun, nous organisons samedi 03 mai à partir de 11h00 une conférence de presse à la «Petite Rokette» sise au numéro 125 de la rue du Chemin Vert dans le onzième arrondissement à Paris, où sont conviés les journalistes, les représentants de la société civile, les personnalités politiques, et toutes les personnes de bonne volonté (de toutes les origines et nationalités) qui souhaitent nous accompagner dans la réussite de nos missions.

René Dassié, Président du CL2P et Joël Didier Engo, Porte-Parole du CL2P

Tel. 06 41 00 14 31

E-mail:camliberationpolitique@yahoo.com

Site internet: http://www.cl2p.org

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s