Le CL2P face à la morgue haineuse d’un autre illustre inconnu

Joel Engo

J’entame ma journée de mercredi 13 avril 2016 à nouveau sous un flot d’attaques personnelles, familiales, professionnelles, académiques (ci-dessous intégralement reproduites) ….d’un personnage que je ne connais point, que je n’ai jamais rencontré, et qui en sait pour le moins rien ni sur ma trajectoire personnelle, ni sur mon parcours académique, ni sur ma probité morale, encore moins sur la distance et l’exigence d’indépendance qui prévaut entre le Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P) dont je suis l’un des fondateurs et les personnalités que nous sommes souvent amenés après une lente et longue instruction à reconnaître la qualité de prisonnier d’opinion.

J’en ai été alerté par le journaliste Michel Biem Tong du journal en ligne « Hurinews.co« , notre partenaire au Cameroun dont le CL2P finance l’abonnement annuel et avec lequel nous travaillons en étroite collaboration sur les investigations relatives aux accusations, instructions, et procès de la campagne dite de lutte dite  la corruption.

Sur mon parcours personnel et académique  j’ai depuis plus de 17 ans souvent eu à l’étaler chaque fois que certains plaisantins ont délibérément voulu m’associer ou réduire au népotisme qui prévaut dans la république bananière du Cameroun, et je ne perdrai plus ma journée à essayer de convaincre ou me justifier (sur je ne sais quoi) face à la calomnie d’un de ces partisans du moindre effort issus du régime trentenaire en place au Cameroun.

Sur ma filiation, bien peu de ressortissants du Cameroun, de parents anciennement haut fonctionnaires et membre du sérail camerounais, pourraient témoigner de la distance et de l’autonomie que j’ai depuis mon adolescence su établir entre les activités, les convictions, et la proximité de mon père Pierre Désiré Engo (ancien ministre de l’économie et du plan sous Ahmadou Ahidjo, puis DG pendant 17 années de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale) avec le régime de Yaoundé. Là aussi je laisse mon calomniateur face à ses turpitudes existentielles, et me contente de restituer cet autre droit de réponse envoyé au Cameroun, alors que j’étais en poste à la Business School de l’Université du Queensland en Australie

La technique du régime de Yaoundé est évidemment bien connue.

Lorsqu’il n’a rien à vous reprocher ni sur votre parcours, ni sur vos références académiques, ni sur votre probité morale…il sème la discorde dans votre cercle familial, pensant y déceler une faille, cette source de déstabilisation et de rejet tribal qui ferait définitivement de vous un renégat de votre tribu, de votre famille, de votre village, de votre région, de votre pays d’origine.

Non messieurs je vous mets au défi de faire le quart des actions que j’ai dû mener pendant 14 interminables années avec Fabienne Debarge pour arracher mon père Pierre Désiré Engo du bagne de Kodengui (http://enjodi.blog.lemonde.fr/), au prix de sacrifices inquantifiables et de risques permanents pour nos vies. Après, rien qu’après, vous pourrez vous répandre à loisir sur mon opposition frontale à ce père dans les médias, lorsque j’ai estimé après l’avoir libéré de Prison sur intervention du Président français François Hollande , que son comportement dépassait les limites de la décence morale et je le maintiens.

Pour le reste le Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P) – que je préside – est une organisation légale, une association de droit français, financée par nos maigres économies, les dons privés, et l’aide parlementaire octroyée par la député de notre circonscription. Ce sont là des données officielles aisément consultables par tout investigateur autorisé et qui figurent dans notre déclaration fiscale.

Joël Didier Engo,

Président du Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P)

cl2p
http://www.cl2p.org

01:47
bjr Joel
vas sur la page de Mbede
tu y liras ce qu’il a écrit sur toi et le CL2P
voici ce qu’il a écrit « ‪#‎LesFauxProphetes‬ Acte2

Mbede
Coquilles vides
Ma grande soeur Calixthe Beyala , probablement le meilleur ecrivain francophone africain depuis 30 ans, mentionnait ceci dans une de ses nombreuses chroniques au sujets des africains de France : »chacun d’eux est Pdg de quelque chose « . Ah oui. Pdg d’un machin pompeux et ronflant qui epate les negres quand ils descendent sous les tropiques où l’on adore les gros titres. Avait elle tord? Allons y voir de pres. Car dans la lutte pour la succession politique au Cameroun, plusieurs delinquants economiques ont entrepris de financer des tonneaux vides pour les aider à faire le bruit du mensonge (ce qui n’est pas nouveau ). Mais pour donner encore plus de credibilite à leur envie de paraitre comme des victimes expiatoires d’un regime qu’ils avaient servi et dont ils sont d’indignes produits, ils se sont mis à financer n’importe quoi en occident à condition que ces tonnaux puissent leur servir de caisse de resonnance. Un Grand Camerounais, valeureux et integre , mon Pere Augustin Frederick Kodock disait que quand on est sur le point de se noyer, on peut saccrocher meme à un serpent. Parmi ces MACHINS crees à la va – vite sur financement occulte de delinquants ayant affame mon Peuple, il y a une satanerie appelee « comite pour la libération des prisonniers politiques  » ( j ecris volontaire ment ce truc en miniscule). Si les vrais feymen du Cameroun avaient l’intelligence de leur coups fourres, en prenant le soin d’associer des blancs que nos dirigeants aiment tant à leur forfait pour les rendre retentissants, les fondateurs du machin appele clpp2 (pardonnez je tiens à me pas bien l’ecrire pour ne pas participer à sa publicite mensongere ) ont eu l’egoisme voyoux et arrogant d’y mettre leur face de negre. Ce que beaucoup de camerounais ne savent pas est que ce machin aussi pompeux que la vantardise de son fondateur, et aussi vide que son cerveau, avait ete cree par un imposteur. Un fils à papa comme on en a connu au Cameroun. Et qui vivent en occident sans rien faire et avec notre argent. Leur seuls job est dorganiser des soiree de machin truc pour exhiber des Champagne. Pendant que nous travaillons honnetement. Son nom? Joel Didier Engo. Fils de Pierre Desire Engo, ancien tout puissant directeur general de la Cnps qui fut arrete en 1999 en compagnie de l ex ministre des Postes Mouchipou Seidou (Paix à son ame) pour devenir les premiers condamnes de l’operation Epervier. Utilisant les milliards que la Justice reprochait à son pere d’avoir vole au detriment de nos pauvres grands parents retraite qui l’avaient maudit, le fils d’Engo lanca une campagne aisement financee en occident en designant son pere comme un prisonnier politique. À la sortie de prison, son pere irrite de voir que son fils avait dilapide beaucoup d’argent en compagnie de sa mere repudia celle ci qu’il accusait aussi de l’avoir abandonne en prison, et coupa les vivre au fils . Le fils decu de cette reactions qu’il trovati ingrate, engagea une campagne contraire à celle qui fut sa bataille durant plus de 15 ans. Une bataille pour noircir son pere dans la presse. Pendant ce temps, il se jetais dans les bras des nombreux delinquants economiques actuellement incarceres à la prison centrale de Kondengui. Surtout ceux qui lui avaient indique les gestionnaires des nombreux comptes bancaires prete-noms pleins des milliards voles. Ces criminels issus en majorite du gouvernement MAGICO ANAL de 2004, qui avaient pour seule ambition tuer leur mentor Paul Biya pour prendre le pouvoir politique. C’est à ce groupuscule sectaire plus dangereux que l’ISIS, qui voulait applique au Cameroun là charia sectaire anale comme condition pour avoir un job ou trouver à manger. C’EST à cette bande d’élites criminels que le Cameroun doit la recrudescence des cercles esoteriques et des crimes rituels. Ce sont eux, ces energumenes du Bac +2 ou +3 pour la plus part, qui avaient transforme le Cameroun en une jungle où la reussite dependait de la secte qu’on avait choisi en tuant le merite. Ce sont ces malfrats qui selon une enquete parlementaire, avaient detourne plus de l’ equivalence de 3 budget de l’etat pendant des annees, quand ils dirigeaient des société d’etat. Si vous demandez à voir le siege du machin cree par Joel Didier Engo . Il est dans sa poche. Si vous lui demandez qui sont ses collaborateurs vous ne verrez que sa tronche. Si vous lui demandez s’il a ete au Cameroun pour mener quelque enquete sur la base des dossiers judiciaires il ne vous dirà rien. Comment peut on donc rester à Paris, grimper sur la Tour Eifel et decider que, en tant que beau gosse de Mengong pres dEbolowa, tous les voleurs arretes sur decision de la Justice sont des prisonniers politiques? Donc il suffit que demain je fasse enregistrer un machin en Europe avec un nom politiquement SEXY, mais aussi vide que pompeux pour que mes opinions de gombistes soient prises pour la vérité biblique? Le drame est ailleurs. La presse financee par ces voleurs nous arrose chaque jours avec des choses du genre « tel reconnu prisonnier politique par le clpp2 » . Sans blague. Pour la presse camerounaise un machin gombotique cree à Paris par un fils du premier delinquant economique ecroue de l’ere Biya est donc la reference Internationale brandie pour etre lave des crimes economiques? Lopinion d’un fils de voleurs vaut donc plus que la Justice? Non après Paul Biya nous ferons le menage. Poir nous Marafa est un voleur. Il doit purger sa peine. Le nouveau president du Cameroun sera une personne neuve. Avec une moralite irreprochee et un casier judiciare vierge. Allons seulement. A demain. ‪#‎LaStardeDieu‬

Publicités
Cet article, publié dans Actualités et politique, Non classé, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s